Le guide du mauvais père

Lorsque j’ai écrit cet article, mon objectif premier était d’offrir un point de repère aux (futurs) papas face au rôle du père dans la famille d’aujourd’hui. Ce phénomène grandissant a fait son apparition au XXIe siècle, je l’ai gentiment appelé l’hom paternicus ou si vous préférer l’homme qui a à cœur son rôle de jeune père et qui désire s’investir dans sa paternité et également s’impliquer auprès de ses enfants. Delà m’est venue l’idée du titre : « Le guide du mauvais père ». Comme il n’est pas toujours évident de savoir comment s’y prendre, ce guide de survie du jeune papa saura venir en aide à tous ces pères de famille!

Afin de mieux définir aujourd’hui le rôle du père dans la famille, voici un petit tour d’horizon de ses caractéristiques…

Le guide du mauvais père

Différence père vs mère

Dès les premières observations des parents, il est relativement facile de remarquer un comportement opposé lorsque vient le temps de s’occuper de son enfant. De façon générale, les mères ont plus souvent tendance à épier chacun des gestes de leur enfant et n’hésitent pas à leur venir en aide dans l’unique objectif d’éviter toute prise de risque inutile. À l’opposer, les pères resteront le plus souvent distants, laissant l’impression d’être désintéressés, voir même inconscients des dangers encourus. L’agissement plus protecteur des mères entre donc en contraste avec l’air nonchalant des pères.

Les pères moins conscients des dangers ?

Comme démontré par les psychologues, le comportement des pères nonchalant vient berner notre jugement comme quoi les pères ne perçoivent pas les dangers aux mêmes niveaux que les mères. En effet, les deux parents perçoivent globalement le même niveau de danger dans l’espace où interagit l’enfant. Là où les choses diffèrent est dans l’art de la représentation. Ainsi, les mères symbolisent pour l’enfant un havre de sécurité, une source de réconfort. Quant aux pères, ceux-ci sont plutôt orientés vers l’ouverture au monde, vers la découverte de nouvelles expériences et des limites propres à l’enfant.

Ainsi l’enfant arrivera à découvrir le monde avec l’aide du père et ses limites dans la distance paternelle, mais pour y arriver il aura besoin de la sécurité qu’il trouvera dans la proximité et le soutien de sa mère.

Désaccords, conflits et rupture

Qui dit perceptions divergentes, dit inévitablement désaccords, conflits et rupture dans la relation père-mère. Ces que nous devons assimiler c’est que les désaccords parentaux sont issus d’une méconnaissance des spécificités de chacun des rôles. Dès lors, il en revient aux parents de rapidement trouver un équilibre avec les styles, car l’enfant a besoin d’un père et d’une mère dans leurs spécificités et leur complémentarité.

Développer votre expertise

À bien des égards, la proximité du père dès la naissance est rapidement perdue, car notre société pousse le père à retourner rapidement au travail pendant que la mère s’occupe de l’enfant durant le jour. C’est pourquoi, en tant que jeune père, qu’il est important de développer rapidement votre expertise de père : devenez le pro du bain, un expert pour couper les ongles et instiller les gouttes nasales, développez vos talents de conteur. Attardez-vous sur les tâches qui prennent le moins de temps. Souvent ces mêmes tâches sont détestées des mères.

Conclusion

Bref, le rôle du père de famille ne se limite pas uniquement aux 10 commandements du papa. Bien au contraire, vous avez mille et une choses à faire. Inutile de chercher à justifier votre absence ou vous soumettre à l’idée que votre femme sait, mieux que vous, ce que vous devez faire, comment et quand le faire. Si vous allez dans cette direction, rapidement elle saura se passer de vous!

Allez au-delà de vos limites, soyez explorateur et inventer votre propre style de paternité. Vous serez prendre les risques calculer et apprenez de vos erreurs sans jamais renoncer à votre rôle masculin. En conclusion, soyez le père, en chimie avec la mère, dont votre enfant a besoin.

Be Sociable, Share!

Laisser un commentaire

Security Code: