Tomber enceinte

Tomber enceinteQuoi de plus beau que d’entendre de la bouche d’une femme les mots : « Je suis enceinte »! Tomber enceinte est dans bien des cas un événement de joie lorsque cela arrive. Nombreuses sont celles qui par la suite iront sur internet pour y lire de l’information ou en recevoir de leur entourage. Qui n’a pas déjà reçu des conseils sur « fait cela, abstiens-toi pour ceci ou encore mange ça ». Même si à la base les intentions sont bonnes, celles-ci peuvent parfois s’avérer complètement fausses.

Comme il n’est pas toujours facile de démêler le vrai du faux, nous avons, avec l’aide des professionnels de l’Association des obstétriciens et gynécologues du Québec (AOGQ), cerné quatre (4) faux mythes, conseils ou croyances populaires qui circulent au sujet des femmes enceintes :

Mythe 1 : Se retenir lorsqu’on dort de s’étendre sur le côté droit, car ceci compresse la veine cave.

Le British Journal of Medicine a fait la preuve dans l’un de ces articles que cela n’était que pure légende urbaine. Pour les femmes qui éprouveraient des étourdissements lorsqu’elles se couchent sur le dos, il est conseillé de se coucher sur le côté. Autant le côté gauche que celui du droit afin de permettre à l’utérus de basculer vers l’avant. Ainsi, vous vous trouverez à dégager la veine cave et vous favoriserez une meilleure circulation sanguine.

Mythe 2 : Je suis tombée enceinte alors je dois manger pour deux.

Il est complètement faux de penser et d’agir dans ce sens. Le guide alimentaire canadien propose plutôt aux femmes qui sont tombées enceintes d’augmenter d’une à deux portions de produits laitiers par jour, de prendre des multivitamines, mais avant tout de manger sainement. Dans le livre « L’alimentation durant la grossesse », on suggère de prendre un supplément de 100 calories par jour lors du premier trimestre et de trois cents (300) calories de plus durant le deuxième et troisième trimestre.

Mythe 3 : Consommer avec modération les produits à base de soya durant les grossesses, sinon les organes génitaux d’un fœtus mâle risquent d’être atrophiés.

Il n’existe aucun risque de se retrouver avec un petit gars manqué en consommant de grandes quantités de produits à base de soya. L’hormone végétale appelée « Phytoestrogènes » n’a aucun effet sur le corps humain. Elle s’arrime très faiblement aux récepteurs animaux, mais sans aucun effet oestrogénique.

Mythe 4 : Les femmes enceintes qui mangent du beurre de peanuts (arachides) augment les risques d’allergies chez le futur enfant.

Ne généralisons pas le phénomène plus qu’il l’est présentement dans notre société. Si vous ne faites pas des allergies à plusieurs aliments, alors vous n’avez pas à craindre le beurre d’arachides (peanuts). Il est recommandé à ces femmes de faire non seulement attention aux arachides, mais également les œufs et toutes protéines allergènes dès la 32e semaine de grossesse. C’est à partir de la 32e semaine que le fœtus commence à développer son système immunitaire, et les protéines peuvent transpercer la barrière placentaire et amener une légère sensibilisation au bébé. Pour la moyenne des femmes, il n’est guère crucial de se priver de ces aliments.

Please follow and like us:
error0

Laisser un commentaire